MON CARNET DE FOI 
 
 
* * * * * 
 
 
 
Des FAITS SAILLANTS dans l'HISTOIRE de la CATÉCHÈSE 
 
 
 
Définition : tous les mots en « caté » (catéchèse, catéchisme, catéchistique) ont leurs racines dans le vocabulaire grec voulant dire «faire résonner une parole à l'oreille d'un autre» et aussi «instruire, enseigner» oralement. 
 
Dans l'Ancien Testament : "Quand vos fils vous diront : « Que signifie ce rite ?» vous leur direz : « C'est le sacrifice de la Pâque pour Yahvé qui a passé devant les maisons des Israélites en Égypte, quand il frappa l'Égypte, mais épargnait nos maisons» (Ex 12,26-27). "Ces paroles que je te dicte aujourd'hui resteront dans ton coeur ! Tu les répéteras à tes fils, tu les leur diras quand tu seras dans ta maison quand tu marcheras sur la route, couché aussi bien que debout; tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau; tu les écriras sur les montants de porte de ta maison et à l'entrée de ta ville" (Dt 6,6-9). "Quand ton fils demain te demandera: « Pourquoi ces instructions, ces lois et ces coutumes que Yahvé notre Dieu vous a prescrites ?» alors tu diras à ton fils: « Nous étions esclaves de Pharaon, en Égypte, et Yahvé par sa main puissante nous a fait sortir d'Égypte »..." (Dt 6, 20ss).  
 
Dans le Nouveau Testament: "Il [Apollos] avait été instruit de la Voie du Seigneur, et, l'esprit plein de ferveur, il prêchait et enseignait avec exactitude ce qui concernait Jésus... prouvant par les Écritures que Jésus est le Messie" (Act 18,25ss). "Mais dans l'assemblée, j'aime mieux dire cinq paroles intelligibles, pour instruire aussi les autres, que dix mille en langues" (1Cor 14,19). "Que le disciple fasse une part de ses biens à celui qui lui enseigne la parole" (Gal 6,6).  
 
À l'époque de la Patristique (3e   4e siècles); Voir les oeuvres de S. Cyrille de Jérusalem, (en particulier son "Procatechesis"), ainsi que les écrits de S. Jean Chrysostome, de S. Ambroise, de S. Augustin, de S. Grégoire de Nysse et tant d'autres Pères de l'Église.  
 
 
Avant l'invention de l'imprimerie
 
L'enseignement se fait oralement, le cycle annuel des célébrations liturgiques, les chants, l'art dans les églises, etc., contribuaient à la formation religieuse.  
 
Après l'invention de l'imprimerie
 
-Jean Gerson (15e siècle) avec son Opus tripartitum offrait une explication du credo, etc., à l'usage des curés. 
-Luther (16e siècle), publia un catéchisme détaillé pour adultes et un autre en forme dialoguée pour les enfants. 
 
-S. Pierre Canisius, après Luther, publia un catéchisme en latin pour étudiants et un petit catéchisme en allemand pour le peuple et les enfants. Par ordre du pape Pie V, en 1566, il publia Le Catéchisme romain en latin, à l'usage du clergé et des catéchistes pour les aider à exposer la doctrine du Concile de Trente. Chaque diocèse proposera son propre manuel. 
 
-S. Robert Bellarmin publia (à la fin du 16e siècle), par ordre du pape Clément VIII, Dottrina Cristiana Breve (questions-réponses) pour les étudiants et Dichiarazione più Copiosa della Dottrina Cristiana pour les enseignants. 
 
-The Douay Catechism en anglais-irlandais (17e siècle) - style questions-réponses. 
 
-Napoléon, en 1808, imposa son catéchisme "impérial" pour toute la France. 
 
-En Amérique: le Butler's Catechism - Larger Catechism and Abridged Catechism - en plusieurs éditions (du 18e au 19e siècle). Ces Catéchismes américains serviront aussi pour les anglophones dans le "Dominion" du Canada. Au milieu du 19e siècle paraîtra Le Catéchisme du Québec, publié par ordre du Premier Conseil provincial du Québec. Plusieurs décrets des Conseils pléniers de Baltimore (de 1829 à 1884) sont à l'origine du Baltimore Catechism.  
 
 
Le texte classique du Petit Catéchisme du Québec qui porte la date 1944 en sa page couverture a été le point de départ pour "Mon carnet de foi." En raison des changements advenu depuis ce temps-là, surtout avec le Concile Vatican II (1962-1965) et puis avec la parution du grand et majestueux Catéchisme de l'Église Catholique promulgué par Jean-Paul II le 11 octobre 1992 il est évident qu'une mise-à- jour s'imposait. 
 
 
* * * * * 
 
 
Je remercie toutes les personnes qui ont participé aux discussions qui ont permis à ce livret de voir le jour. Le style question-réponse du Petit Catéchisme a disparu, sa structure a été grandement modifiée mais je souhaite avoir toutefois conservé l'empreinte de ce petit bijoux qui demeure un chef d'oeuvre par sa limpidité et sa méthode concise. 
  
Puisse "Mon carnet de foi" devenir "vôtre" et vous porter à lire ou à relire l'oeuvre magistrale du Catéchisme de l'Église Catholique proposée comme un exposé organique et bref de toutes les vérités essentielles de la foi catholique, oeuvre destinée principalement aux responsables de la catéchèse, en commençant par nos évêques, les prêtres, les diacres, les catéchistes. Ce catéchisme est aussi destiné à tous les fidèles chrétiens. (Cf. CEC paragr.11-12). 
  
 
 
 
 
P. Daniel Gauthier o.ff.m. 
 
 
 
www.catholic-church.org/dg